Compte-rendu du débat public sur le stade

Est-il urgent et pertinent de construire un grand stade à Chambéry ?

Debat public sur le stade Debat public sur le stade

Le 27 novembre 2020, le Mouvement Citoyen du Grand Chambéry a animé un débat public en ligne : Est-il urgent et pertinent de construire un grand stade à Chambéry ?

Le déroulement - Quelques expressions

Le contexte

Le projet de nouveau stade à Chambéry, héritage de l’ancienne majorité municipale, pouvait motiver la mise en place d’une large concertation, conformément à plusieurs engagements électoraux de la liste Demain Chambéry :

visuel futur projet stade rugby

« Co-construire ensemble les politiques publiques avec les habitants ...Prendre le temps de réévaluer et organiser une vraie concertation sur les grands projets d’urbanisme en cours … Doter Chambéry d’un projet sportif 2020-2026 à l’échelle de la ville, de l’agglomération et du bassin de vie ... »

Ne voyant pas venir de concertation sur ce projet de nouveau stade de près de 26 M€, comprenant un parking de plus de 400 places, le Mouvement Citoyen du Grand Chambéry a pris l’initiative d’organiser un débat en ligne le 27 novembre, sous sa forme participative habituelle privilégiant l’expression de tous les points de vue et l’intelligence collective. Avec pour objectifs :

  • Comprendre : pourquoi ce projet de stade ?
  • Débattre sans a priori : pourquoi se décider rapidement ? Ce stade, est-ce pertinent ? Quelles priorités budgétaires et d’aménagement dans ces contextes de pandémie et de transition écologique ? Quels sont les enjeux du sport à l’échelle de la ville ?
  • Se positionner en tant que citoyen.nes.

Parmi les intervenant.es invité.es, avaient répondu présents :

  • Le Maire de Chambéry Thierry Repentin, accompagné de six membres de sa majorité.
  • Johan Colliat, Directeur du SOC Rugby.
  • Deux porteuses de questionnements et points de vue critiques qui avaient précédemment pris position publiquement : Brigitte Finas pour ATTAC et Alexandra Cusey pour EELV.

Le déroulement

Malgré les contraintes particulières d’un débat en ligne, plus de 250 personnes s’étaient inscrites et environ 160 y ont participé activement, pendant 3 heures d’expression en plénière ou en petits groupes, et via une messagerie instantanée. La participation et la diversité des points de vue étaient bien au rendez-vous, dans un climat d’écoute. Plus de 50 % des personnes participantes ont indiqué en arrivant bien connaître ce projet de stade : nous étions pour partie dans un débat d’initié.es.

visuel futur projet stade rugby

Ce débat s’est déroulé de la manière suivante, après un accueil, la présentation du MCGC et du déroulement, et un temps d’inclusion pour faire connaissance en petits groupes :

  • Une introduction sur le contexte de ce dossier de stade par le MCGC.
  • Un temps d’information par le Maire sur l’historique, les objectifs et contenus, le financement, le calendrier … Informations suivies de questions / réponses.
  • Un premier positionnement « faut-il prendre le temps de la concertation et donc surseoir à l’urgence de construire rapidement un stade de rugby à Chambéry ? » a montré qu’à l’issue de ce temps d’information 77 personnes souhaitaient « y aller tout de suite », 44 « prendre le temps de la concertation » et 10 sans avis.
  • Des expressions « POUR y aller tout de suite » (SOC Rugby) et « POUR prendre le temps de la concertation » (ATTAC et EELV).
  • Des débats en petits groupes, des expressions en plénière, ou par des messages écrits.
  • Un second positionnement suite au débat (toujours 77 personnes pour « y aller tout de suite », 47 « pour prendre le temps de la concertation » et 1 seule personne sans avis.
  • Un temps de clôture de ce 1er débat par le MCGC puis expression libre des impressions des participant.es.

Quelques expressions

Quelques expressions et questionnements à retenir :

  • Un nouveau stade est nécessaire. Cet équipement vivra pendant 30 ou 40 ans. Nos enfants et petits-enfants en bénéficieront, nous devons le concevoir pour eux.
  • La construction d’un nouveau stade n’est peut-être pas une priorité essentielle pour la collectivité, mais il s’agit d’une opportunité à saisir : ne pas laisser les clubs dans l’incertitude.
  • Même si une partie des participant.es au débat pensaient avoir une bonne connaissance de ce dossier, sa complexité, ses enjeux extra sportifs, et son impact financier justifient une information détaillée de la population.
  • Prendre le temps de la concertation permet de co-construire un projet adapté et accepté par le plus grand nombre.
  • A quel point les aménagements des terrains de rugby et foot à Mager (plus de 2 M€) constituent-ils une solution sportive provisoire acceptable en attendant un projet amélioré ? Des participants au débat ont relevé des lacunes dans les équipements pouvant engager la sécurité des pratiquants. Des aménagements complémentaires ne sont-ils pas à mettre en place rapidement ?

pelouse stade rugby
  • Vu son importance et ses objectifs, est-ce un projet de stade municipal de Chambéry ou plutôt un équipement d’agglomération ?
  • Comment en faire un équipement ouvert au maximum aux clubs, sportifs amateurs et scolaires, mais aussi à des évènements associatifs et culturels variés ?
  • Y a-t-il besoin d’un nouveau parking souterrain de plus de 400 places au vu de l’abondante offre existante à proximité et vu les engagements de favoriser les déplacements en mode doux et collectifs pour réduire la pollution et la congestion automobile ?
  • Comment améliorer encore ce projet pour minimiser son impact écologique, en s’inspirant d’autres expériences innovantes, pour en faire un équipement source d’attractivité pour le territoire ?
  • Quels sont les coûts de fonctionnement et comment les rendre compatibles avec les autres besoins prioritaires vu le budget municipal contraint ? Quelles autres mutualisations possibles ?
  • Comment mettre en valeur et développer encore l’action éducative et sociale portée par les clubs sportifs, en y associant tous les acteurs locaux, notamment dans les quartiers et écoles ?

Le ballon est maintenant dans les mains de l’équipe de la majorité de Chambéry et des responsables de Grand Chambéry. A eux de transformer ce 1er essai démocratique.

Souhaitons qu’ils se donneront les moyens et le temps de transformer les nombreux spectateurs en participant.es actifs, et cet équipement sportif et culturel en un support rassembleur d’un ambitieux projet de tout le territoire.