Actualités

pour les élections municipales des 15 & 22 mars à Chambéry


A

> Journée des droits des femmes à Chambéry



Rassemblement de femmes à Chambéry pour le 8 mars, journée des droits des femmes

​Ce dimanche 8 mars à partir de 10h, « Chambé Citoyenne, écologique et solidaire » a appelé les passant-es à s’exprimer autour de deux questions : Le faible pourcentage de femmes maires (16%) et ce qu’une municipalité peut mettre en œuvre pour promouvoir l’égalité dans une ville.

En effet, une municipalité peut choisir de rendre plus de femmes remarquables visibles dans l’espace public en leur rendant hommage via plus de noms de rues, d’écoles, de gymnases : à Chambéry, ce sont 95% d’hommes qui sont ainsi mis en valeur, et seulement 5% de femmes. Une mairie peut aussi affirmer un soutien fort aux associations qui luttent contre les violences faites aux femmes, aux Plannings Familiaux, ainsi qu’à celles intervenant dans les établissements scolaires auprès des enfants, des enseignants et des ATSEM, dans les domaines de la lutte contre les stéréotypes et de l’éducation sexuelle. Il est aussi possible de réfléchir aux questions de budgets municipaux et mobilité avec cette vigilance : en s’assurant par exemple que les bus soient accessibles avec des poussettes et gratuits pour les revenus les plus bas, et que les pistes cyclables et les trottoirs soient sécurisées pour les parents qui se déplacent en vélo et à pied.

Nous avons aussi proposé un micro ouvert à toutes celles qui voulaient s’exprimer, lire un texte, et une douzaine de femmes ont saisi cette opportunité pour un témoignage, un coup de gueule, une envie.

Pour terminer, Aurélie Le Meur, tête de liste de Chambé Citoyenne, a signé de façon symbolique  la "Charte européenne pour l'égalité des femmes et des hommes dans la vie locale", pour acter l'engagement des co-listier-es sur ce sujet et l’assemblée des personnes présentes a fait résonner la « L’hymne des femmes ».

POUR RAPPEL: -> Chambé Citoyenne appellait à un rassemblement Place de l'Hotel de Ville à 11h du matin, pour faire une chaine de femmes qui symbolise une reconquête solidaire de l'espace politique et urbain.  Ce sera l'occasion de chanter, de s'exprimer, pour toutes celles qui le souhaitent! Les hommes sont bienvenus mais ne pourront prétendre au micro!